pogosticking

Il est normal qu’un internaute qui tape une requête sur Google espère avoir vraiment ce qu’il cherche. Pourtant, ce n’est pas toujours le cas. Il peut y avoir des moments où il reste des heures devant l’ordinateur sans résultat. Nous allons comprendre dans cet article ce que c’est vraiment un phénomène de pogo sticking. Et ensuite nous verrons comment le réduire.

 

Des petits mots sur le pogo sticking

Imaginons un peu un internaute qui espère avoir un résultat concret lorsqu’il procède à une recherche sur Google. Une fois qu’il lance la requête, le moteur de recherche affiche tous les résultats possibles. Quand il effectue un clic sur la première page des résultats qui est la page considérée comme un résultat pertinent, l’internaute quitte la page tout de suite au bout de 5 secondes au maximum. Il clique sur le bouton : « précédent » pour revenir en arrière, c’est-à-dire la page contenant les résultats de recherche. Supposons qu’il essaie encore de cliquer sur d’autre résultat, mais celui-ci met trop longtemps à répondre. Dans ce cas, l’utilisateur refait toujours la même action, c’est-à-dire qu’il quitte tout de suite sans attendre plus de 5 secondes pour essayer de rechercher encore d’autres résultats. Ce comportement de l’utilisateur qui fait un va-et-vient sur les résultats et la page s’appelle le pogo sticking.

 

Les possibles causes de ce phénomène

De nombreuses raisons peuvent s’interférer pour susciter ce phénomène. Il se peut que le contenu de la page n’ait pas une liaison avec le méta description ou le titre de l’article. L’autre raison peut se traduire par la mauvaise création de sites. Eventuellement, le site est désorienté ou archaïque. Il est possible également que le contenu contienne beaucoup de fautes que ce soient les fautes de grammaires ou les fautes d’orthographes. Il se peut également que, le site met trop longtemps à répondre.

 

Comment réduire le taux de pogo-sticking ?

L’action en vue de diminuer le taux de pogo-sticking fait partie des nouvelles préoccupations des SEO qui cherchent à optimiser les sorties d’une page de résultat. Autrement dit, lorsque la page
s’affiche sur la page de résultat, dans ce cas-là, il s’agit encore de la moitié de la démarche qui est faite, mais l’important est de savoir comment faire pour que l’utilisateur clique et entre effectivement sur le site et il y reste. Un bon contenu, exceptionnel et évidemment plus intéressant semble l’une des meilleures idées en vue de diminuer autant que possible le taux de pogo-sticking. Une autre façon de diminuer le taux de pogo-sticking est la réduction des outils ou fenêtres qui peuvent être les causes d’un lancement lent du site.

Publié dans : Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *